Rando sur Crozon: Près de Roscanvel

Les cartes prêtent à confusion. L’application France Outdoors dit que le GR34 ne s’étend pas sur la presqu’île de Roscanvel. Mais d’autres cartes disent qu’il y va. Quand nous avons visité la pointe des Espagnols (voir notre post précédent), nous avons vu des panneaux du GR34, donc nous avons décidé d’aller jusqu’à la côte ouest de Roscanvel pour faire la randonnée.

(À propos, nous avons débattu du nom pour une presqu’île qui dépasse d’une autre presqu’île… Une presque-presqu’île ? Une presqu’île’île ? Les Allemands font probablement un grand mot comme « presqu’îledépassantd’unepresque’île »… On verra quand J trouve le temps de traduire ce post !)

Les prévisions météo à notre gîte en Lézargol disaient « couvert », alors nous sommes sortis sans nos vêtements de pluie. Nous avons rentré le linge, parce que « pas de pluie » n’évite pas une averse qui peut tout le mouiller encore. Nous avons regardé au nord où il y avait des nuages sombres, mais ce n’était pas évident où ils allaient. Les prévisions à notre destination, Roscanvel, à seulement vingt minutes, disaient qu’il pleuvait, mais quand nous y sommes arrivés il ne pleuvait pas. Nous avons examiné le nuage sombre au-dessus de Brest, nous avons dit « Alors, si nous sommes trempés, nous sommes trempés » et nous sommes partis.

La côte est jonchée de fortifications de la seconde guerre et auparavant.

C’est toujours difficile de choisir la taille de vos portes…

Sur l’Îlot de Diablo, la batterie fournit  une galerie aux graffiti, les plus intéressants que nous ayons vus.

Le nuage noir que nous avions regardé nous a dépassé à l’est, mais un autre a apparu à la place. Pendant que le vent montait, nous avons écourté notre séance de Facetime avec le père de J, mais nous avons décidé de persévérer vers notre but, l’île des Capucins.

Par hasard, nous sommes arrivés à un bunker allemand avec un coin à l’abri au moment où la pluie commençait. C’était l’endroit même où le commandant allemand de Brest s’est rendu aux Américains…

La pluie s’est arrêtée après cinq ou dix minutes, donc nous sommes repartis. La pluie que nous avions évitée avait, en revanche, rien en comparaison de la pluie qui a commencé quelques minutes plus tard. Après avoir marché quelques minutes (avec beaucoup de marcheurs qui sont apparus comme par enchantement), M commençait à marmonner à propos de l’hypothermie et nous pouvions voir qu’il n’y aurait pas de belle vue à notre destination (si proche !), donc nous avons fait demi-tour.

Le soleil était juste à côté…
Pas complètement trempé… encore

C’était un retour froid dans le vent et la pluie, mais nous nous sommes débrouillés dans les endroits glissants et nous sommes rentrés en bonne forme. Les douches chaudes nous ont fait du bien et le cidre est bien passé. Bravo aux randonneurs de beaux temps ! Bien sûr, il vaudrait mieux être randonneurs de mauvais temps bien préparés …

Je suis sûr que ce qui nous a soutenu était notre bon repas du midi. J a fait deux plats pour la première fois – les fèves fraiches et les radis sautés – et ils ont constitué un repas délicieux avec le Poulet du Dimanche.

Publié en anglais le 21 octobre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s