Ahh, Bretagne

Dimanche nous sommes arrivés à notre gîte en Bretagne. C’est encore mieux que ce que nous espérions. La maison semblait bien en ligne ; c’était un plaisir de trouver que les salles sont plus grandes qu’elles paraissent sur les photos. (Quand est-ce que cela arrive ?) J était ravi de trouver une cuisine très bien équipée. (Curieusement il n’y a aucun grand couteau ; nous en avons acheté un.) M était heureux de trouver beaucoup d’assiettes et de coutellerie. On peut utiliser le lave-vaisselle au lieu de laver la vaisselle à main tous les jours.

Nous avons eu quelques difficultés à trouver le gîte, auquel nous nous attendions. Le gîte n’a pas une vraie adresse – seulement le nom du hameau où il se trouve, Lézargol. Les instructions (en français) avaient des consignes comme «à la patte d’oie, continuer vers la droite ». Hein? Nous nous sommes trouvés à deux pas du gîte, mais finalement il faut appeler la propriétaire (qui était à la maison) pour nous aider.

Évidemment nous ne sommes pas les seuls à s’embrouiller. Les panneaux comme celui-ci sont communs dans cette région :

Cela rend tout beaucoup plus clair… ah !

La propriétaire habite à une heure mais ses parents sont à côté. Quelques légumes bios sensationnels (cultivés par sa mère), une bouteille de cidre breton, un grand vase de fleurs, et un dessert traditionnel, le far breton, nous attendaient. Quel bon accueil ! Je rêve encore du melon qu’elles nous ont donné… c’était le meilleur que j’ai jamais mangé.

Sa mère a évidemment la main verte – la maison est entourée de beaux jardins à fleurs. C’est agréable de s’asseoir dehors sur les méridiennes et d’entendre les abeilles entre les fleurs. Il y a presque toujours une brise, parce que la côte est à 500 mètres.

La maison d’à côté a besoin d’un petit peu d’assistance…

Eh bien, c’est magnifique ici. Nous continuons de le dire, ou quelque chose similaire, pendant que nous faisons des tours en voiture et à pied.

On y trouve des plages de sable, au moins pendant que l’eau descend. L’eau est fraise pendant que la mer descend, mais tandis qu’elle monte et l’eau touche le sable chaud, l’eau est délicieusement chaude.

On n’a aucune difficulté à trouver une place pour une serviette de plage! Si seulement il n’y avait pas une armée de mouches avançant sur le sable contre le vent, ce serait parfait. Alors, c’est parfait pour M, parce que les mouches s’intéressent seulement à J. Apparemment ils ont reçu le memo des moustiques chez nous…

Certaines personnes font des choses un peu plus audacieuses que d’aller dans la mer bretonne

Mercredi, pour la première fois, nous avons vraiment testé la cuisine. Au marché à Crozon, une ferme bio vendait des produits fabuleux. Le programme de dîner a vite changé d’un repas simple à guvetch, un ragoût des Balkans. Aubergines, courgettes, haricots verts, poivrons, oignons, ail, tomates, basilic – nous avons acheté presque tous ceux dont nous avions besoin. Agneau et pommes de terre étaient les seules choses qu’il fallait acheter ailleurs. C’était délicieux ! Les fraises bios, de la même ferme, faisaient une bonne fin du repas/ dessert.

Maintenant, c’est l’heure de dîner!

Même les vaches sont vachement belles ici !

Publié en anglais le 6 septembre 2019

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s